Agenda 21 : Falaise a un potentiel mais doit faire mieux

Mardi soir au Forum, une nouvelle réunion publique autour de l’Agenda 21 a réuni près de 80 personnes, dont tous les conseillers municipaux ou presque, opposition comprise. Pendant 1 h 30, Emmanuel Renard, le consultant en charge du dossier, a rendu compte du diagnostic établi lors des rencontres et des ateliers qui se sont tenus ces derniers mois.

« On ne part pas de rien, l’offre existe. Depuis de nombreuses années, la Ville, l’hôpital, etc. se sont déjà engagés dans une démarche plus durable. Des choses intéressantes ont été faites, mais il y a encore une marge de manoeuvre », a indiqué le consultant.

Six orientations prioritaires ont donc été dégagées : placer la solidarité et la société au coeur de la cité ; donner à la jeunesse et aux familles tous les moyens de la réussite ; faire de Falaise la capitale économique et touristique du sud Calvados ; s’inscrire dans une démarche d’écologie urbaine et développer une administration au service des Falaisiens et agir pour une gouvernance plus performante.

Les 5, 6, 7 et 8 mars, douze groupes de travail se réuniront une nouvelle fois. De ces séances sortiront des listes d’actions concrètes à mettre en place.

Lillebonne (76). Quelles actions en 2012 pour le service développement durable ?

Mardi dernier, à l’hôtel de ville, Pascal Szalek, adjoint en charge du développement durable, Véronique Carel et Christian Durand, permanents du service, ont levé le voile sur le plan d’actions de l’année 2012. Il va s’agir de dynamiser l’Agenda 21 au travers d’événements ciblés.

Premier axe retenu, la biodiver- sité, qui servira de fil rouge pour une série d’expositions à fréquence mensuelle dans la rue couverte. Celles du premier trimestre, « Sauvons la biodiversité à notre porte », « Biodiversité de Yann Arthus-Bertrand » et « Qu’est-ce que la biodiversité ? », permettront au grand public de découvrir ou de se familiariser avec cette notion basique du développement durable. En parallèle, des expos seront proposées dans les écoles.

Du 2 au 8 avril, temps fort en perspective, la Semaine du développement durable se déroulera à la salle des Aulnes. Sur le thème national « L’information est aux citoyens », l’objectif sera d’inciter ces derniers à devenir des « consom’acteurs » éclairés, grâce à la mise en place de repères en vue de favoriser l’achat-investissement durable. Un salon destiné aux scolaires et aux adultes, autour duquel devraient se décliner divers stands (ambassadeurs du tri, Aqua Caux, Info Energie…).

Le 5 juin, la Journée mondiale de l’environnement sera l’occasion de procéder au lancement du « Guide des éco-gestes », élaboré par le service Agenda 21, et destiné au personnel communal.

Enfin, le projet du jardin partagé, cultivé à l’école Glatigny, va se poursuivre et s’intensifier. Semis en février, repiquage en avril, fabrication d’un hôtel à insectes… Tout est prévu pour sensibiliser et impliquer les écoliers au respect de la nature.

Valenciennes. Un nouveau Ruban du développement durable pour les communes du SIAV

Autour du président du SIAV, Bernard Brouillet (à droite), les Valenciennois ont reçu leur distinction au Sénat.

Les Rubans du développement durable distinguent chaque année des collectivités territoriales qui conduisent des politiques globales, efficaces et concrètes en faveur du développement durable.

Cette opération, reconnue comme une référence par les collectivités, est portée depuis 2003 par l’Association des maires de France, l’Association des maires de grandes villes de France, le Comité français pour le développement durable (Comité 21). À ce jour, trente-trois territoires sont labellisés.

Les Rubans 2011

Le palmarès 2011 des nouveaux territoires label lisés et des collectivités renouvelées a été dévoilé dans les Salons de Boffrand de la présidence du Sénat. La cérémonie s’est tenue en présence du Président du Sénat, Jean-Pierre Bel. Sept nouvelles collectivités locales ont fait leur entrée dans le label, et onze collectivités ont obtenu le renouvellement de leur label 2009… dont le SIAV.

Jacques Pélissard, président de l’AMF, Michel Destot, président de l’AMGVF, Gilles Berhault, président du Comité 21, partenaires fondateurs de l’opération, ont souligné le rôle des acteurs locaux des territoires dans l’avancée du développement durable en France, dont l’excellence des démarches identifiées par les Rubans du développement durable constitue la vitrine.

Distingué en 2009, le Syndicat intercommunal d’assainissement de Valenciennes a donc obtenu le renouvellement de son label. Le SIAV est le premier syndicat d’assainissement français à avoir adopté un Agenda 21, en février 2008. Parmi l’ensemble des lauréat 2011, il est la seule entité territoriale à avoir été distinguée au Nord de Paris.

Une nouvelle version du plan d’actions a été votée pour la période 2010-2020, resserrée autour de vingt actions. La gouvernance du SIAV s’est enrichie de deux nouvelles communes et a été totalement revue pendant l’élaboration de son référentiel.

« Désormais, les principes du développement durable figurent non seulement comme objectifs d’actions du SIAV, mais également dans la méthode de conduite des projets et des partenariats du syndicat », indique Bernard Brouillet, le président du SIAV. Ce syndicat intercommunal est actuellement dans la finalisation du projet d’une unité de traitement des eaux « nouvelle génération » à énergie positive, zéro nuisance, à coût de fonctionnement réduit et intégrant un volet social, autour duquel se déploiera un ensemble urbain durable, à l’échéance fin 2016.

Melle (35). La Maison pierres et nature veut davantage communiquer

Le projet déposé par la commune de Mellé autour de la mise en tourisme du développement durable « Mellé village durable » a été retenu par le conseil régional. Trois nouveaux outils de communication ont ainsi été créés par l’association Maison pierres et nature : deux livrets et un site internet.

La réalisation de ces trois nouveaux outils a un coût de 30 000 € subventionné à hauteur de 70 % (50 % par la région et 20 % par l’État)

Un des deux livrets est destiné au grand public, on n’y trouve tout ce qu’il faut savoir sur les balades et découvertes. « Il permet aux touristes et visiteurs d’être autonome », précise Claude Duval. Il est à la disposition à la Maison Pierres et nature, à la mairie ou encore au Mellouën, ainsi que dans les gîtes.

Le deuxième livret est plus spécifiquement destiné aux élus, techniciens et agents, il rappelle la démarche de développement durable depuis plus de 30 ans dans la commune, l’agenda 21 de Mellé village durable, etc..

Très pédagogique, il pourra être distribué comme support pour les groupes qui viennent en visite, mais aussi lors des interventions du maire ou de son adjoint à l’extérieur pour présenter la démarche entreprise par la commune. « La commune a obtenu la marque Bretagne qui figure sur la couverture du livret » se réjouit le maire.

Enfin un troisième outil de communication le nouveau site internet qui vient d’être mis en ligne en début de semaine : « Ce site a été refait à neuf, véritable outil de promotion touristique il comporte un volet pédagogique sur l’agenda 21 » conclut Claude Duval.