Global et Local

Visite d’Emmanuel Macron à Berlin : vers un renouvellement européen ?

touteleurope.eu

Au lendemain de son investiture le 14 mai, Emmanuel Macron a choisi de rendre visite à Angela Merkel pour son premier déplacement officiel. Très attendue, cette rencontre a été l’occasion pour les deux dirigeants d’affirmer leur volonté de renforcer le couple franco-allemand et de refonder le projet européen.

Emmanuel Macron accueilli chaleureusement à Berlin pour relancer le couple franco-allemand

C’est à Berlin que le nouveau président français a choisi de faire son premier déplacement officiel, lundi 15 mai. Il entérine ainsi une tradition lancée par ses prédécesseurs François Hollande et Nicolas Sarkozy, qui avaient tous deux fait le même choix. Mais, "fait totalement inhabituel, des centaines de badauds s’étaient rassemblés devant la chancellerie pour saluer le nouveau président", note Libération. Emmanuel Macron est en effet arrivé sous "les acclamations des partisans de Pulse of Europe, le mouvement citoyen proeuropéen né en Allemagne" [Les Echos].
C’est dans une ambiance "amicale et chaleureuse" que la rencontre entre les deux dirigeants, Angela Merkel et Emmanuel Macron, s’est déroulée. Estimant que la relation franco-allemande "a besoin d’encore plus de confiance et d’avoir des résultats concrets", le président a émis le vœu de l’imprégner de "plus de volontarisme et de pragmatisme" [Le Figaro]. "Je serai toujours un partenaire franc, direct et constructif", a-t-il ajouté [Ouest France]. "Le contraste avec la froideur qui avait marqué les débuts du tandem Merkel-Hollande est évident", commente Le Figaro.

Ainsi, "décidé à travailler étroitement et dans la confiance avec Berlin, ’pas dans l’opposition’, Emmanuel Macron multiplie les gestes", notent Les Echos. Le président a en effet nommé deux germanophones à des postes clés, ajoute le journal : l’actuel ambassadeur de France en Allemagne Philippe Etienne en tant que conseiller diplomatique, et le nouveau Premier ministre Edouard Philippe, qui a obtenu son baccalauréat en Allemagne.
Sur la même ligne d’un renforcement des relations, Angela Merkel a affirmé hier vouloir "créer une nouvelle dynamique" dans le couple franco-allemand, rapporte Le Monde. Dynamique qui sera incarnée dès juillet lors du prochain conseil des ministres franco-allemand.

La nécessaire refondation du projet européen

La refonte du projet européen a été considérée par les deux partenaires comme une nécessité, après la "colère" qui s’est exprimée dans le vote pour Marine Le Pen et "les crises et les défis qui menacent toujours l’Europe : ’la montée des populismes’ ou le risque ’du délitement subreptice’. ’Nous avons besoin d’un temps historique qui sera un temps de refondation’ en Europe", a estimé le chef de l’État" cité par Le Figaro.

Et même si "la France et l’Allemagne ne sont pas ’toujours a priori du même avis, (…) c’est de la symbiose que peut naître quelque chose de bon’" pour les deux pays comme pour l’UE, a souligné Angela Merkel [Le Monde].
Emmanuel Macron a rappelé son souhait, à terme, de changer les traités et en particulier de réformer le fonctionnement de la zone euro. Il souhaite de cette manière mettre fin à un "tabou" français. "Mais Berlin s’est montré jusqu’ici très réservé", souligne Europe 1. Le gouvernement allemand garde en effet le "souvenir du rejet en France du projet de Constitution européenne en 2005 (…) et la perspective de devoir faire valider un nouveau changement de traité par ratification dans tous les pays européens suscite des réticences", poursuit la chaîne.

La déclaration d’Angela Merkel lors de la conférence de presse commune est en ce sens la marque d’une nouvelle confiance. "Du point de vue allemand, il est possible de changer les traités, si cela fait sens", a-t-elle déclaré [Le Monde].
Les deux dirigeants ont souhaité mettre en œuvre la coopération franco-allemande le plus vite possible, annonçant déjà des projets communs et une feuille de route pour consolider le projet européen et l’union monétaire [Le Monde].
"Parmi les sujets de court terme, ils ont cité la révision de la directive sur les travailleurs détachés, un sujet très présent dans la campagne présidentielle, un droit d’asile commun pour les réfugiés et le travail sur la politique commerciale", énumère Ouest France. En matière de chantiers de coopération, "Angela Merkel et Emmanuel Macron ont cité le numérique, la fiscalité, la défense et la politique internationale, ainsi que l’éducation", poursuit le quotidien.

"Le président et la chancelière ont également plaidé pour une ’politique étrangère et de défense, plus cohérente, afin de rendre l’Europe plus forte’". Un chantier nécessaire après le départ du Royaume-Uni, alors que "Français et Allemands sont appelés à devenir les deux locomotives de l’Europe de la défense", estime RFI.

Emmanuel Macron tente de rassurer l’Allemagne

Lors de cette rencontre, Emmanuel Macron a voulu apaiser son voisin allemand. "D’abord soulagée par la défaite de Marine Le Pen, l’Allemagne avait rapidement fait montre d’inquiétude face aux propositions d’Emmanuel Macron", rappelle Libération. Il a notamment précisé être opposé à l’idée d’une mutualisation des dettes du passé des pays de la zone euro et aux eurobonds [Le Monde].

"Si Emmanuel Macron jouit d’un a priori positif en Allemagne, où ses discours pro-européens et son refus de mettre en scène un rapport de force franco-allemand ont été appréciés, le préalable sera quoi qu’il en soit pour lui de restaurer la crédibilité de la France", juge Le Figaro. Le président a assuré dans cet objectif que "la première tâche sera de mettre en place un agenda de réformes. Non pas parce que l’Europe le demande mais parce la France en a besoin"

Voir en ligne : http://www.touteleurope.eu/
Les articles signalés ici procèdent du choix de la Rédaction. Nous vous recommandons de vous rendre sur les sites d'origine pour y consulter d'autres articles sur des thèmes approchants ou complémentaires et pour contracter des abonnements directs aux lettres éditées par nos sources.
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.