Global et Local

Salon de Montreuil : quels sont les meilleurs livres jeunesse de l’année ?

Le Figaro / Françoise Dargent

La pépite du meilleur livre pour les petits lecteurs est revenue à Björn, six histoires d’ours de Delphine Perret (les Fourmis rouges). Crédits photo : STEPHANE DE SAKUTIN/AFP

LITTÉRATURE JEUNESSE - Les « pépites » de Montreuil ont été décernées mercredi 30 novembre à des ouvrages récemment parus. Dans la forêt sombre et mystérieuse, bande dessinée de Winschluss, a été distinguée à la fois par le jury professionnel et celui des enfants.

Le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil a révélé mercredi 30 novembre ses « pépites » de l’année, titres qui récompensent des romans et des albums nouvellement parus. Deux jurys ont travaillé sur une liste d’une trentaine d’ouvrages proposée par les organisateurs de la manifestation.

Le premier rassemblait des professionnels sous la houlette d’une présidente, la romancière Véronique Ovaldé, pépite 2015, le second réunissait de jeunes lecteurs sous l’égide de France Télévision. Leurs choix sont les suivants :

Pour le jury professionnel

La pépite du meilleur livre pour les petits lecteurs est revenue à Björn, six histoires d’ours de Delphine Perret (les Fourmis rouges), un recueil d’histoires poétiques et cocasses autour du petit peuple de la forêt.

La pépite pour la tranche des 8-12 ans a été attribuée à Georgia, le livre-disque écrit par Timothée de Fombelle, illustré par Benjamin Chaud et orchestré par l’ensemble Contraste (Gallimard jeunesse), un ouvrage qui conte l’enfance tourmentée d’une chanteuse devenue célèbre.

La pépite du meilleur livre pour les adolescents est allée à une bande dessinée publiée par Sarbacane, Totem de Nicolas Wouters et Mikaël Ross, récit initiatique douloureux d’un jeune scout.

Le jury a par ailleurs décerné la pépite d’or à la bande dessinée de Winschluss, Dans la forêt sombre et mystérieuse, encore une manière de récit initiatique sur un mode, cette fois, plus humoristique dans lequel un petit garçon oublié par ses parents sur une aire d’autoroute part vaillamment retrouver « sa mémé » en traversant une forêt sombre. Un hommage punchy et très réussi de Vincent Parronaud (le vrai nom de l’auteur) aux contes et à l’énergie de l’enfance.

Pour le jury d’enfants

Une pépite a également été décernée à l’album de Winschluss. Les jeunes lecteurs ont en outre plébiscité Marie-Aude Murail pour son roman Sauveur&fils (L’école des loisirs) et distingué Le Facteur de l’espace, bande dessinée de Guillaume Perreault, publiée par la Pastèque, dans la catégorie « premières lectures ».

Les Pépites sont remises par l’actrice Ludivine Sagnier mercredi en fin de journée au moment de l’inauguration du Salon qui se tient jusqu’au 5 décembre.

La rédaction vous conseille

Voir en ligne : http://www.lefigaro.fr
Les articles signalés ici procèdent du choix de la Rédaction. Nous vous recommandons de vous rendre sur les sites d'origine pour y consulter d'autres articles sur des thèmes approchants ou complémentaires et pour contracter des abonnements directs aux lettres éditées par nos sources.
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.