Global et Local

La solitude : un enjeu de société

Secteur public.fr / i-solutio

Le Premier ministre vient d’attribuer le label de grande cause nationale pour 2011 au collectif d’associations « Pas de solitude dans une France fraternelle ». Ce problème toucherait plusieurs millions de français. Le 2 novembre dernier, le député Yves Durand avait souhaité connaître les intentions du gouvernement pour remédier à ce fléau.

Texte de la question du député Yves Durand

M. Yves Durand attire l’attention de M. le Premier ministre sur la mobilisation associative pour lutter contre la solitude. Le développement endémique de ce fléau social requiert une attention particulière des pouvoirs publics. Nous devons tout faire pour redonner à nos concitoyens le goût de la fraternité, composante précieuse de notre devise républicaine. C’est pour cet engagement que des organismes et associations se mobilisent afin d’obtenir que la lutte contre la solitude soit reconnue grande cause nationale en 2011. En conséquence, il lui demande les mesures qu’il entend mettre en œuvre pour répondre favorablement à cette sollicitation.

Texte de la réponse apportée par le Premier ministre

L’honorable parlementaire a souhaité attirer l’attention du Premier ministre sur la mobilisation contre la solitude en France. Ce mal social, qui touche aujourd’hui plusieurs millions de personnes, est considéré par une très large majorité de Français comme un véritable enjeu de société. La solitude est un facteur de marginalisation et de pauvreté ; elle porte directement atteinte aux valeurs de solidarité qui fondent notre pacte social. C’est pourquoi de nombreuses associations humanitaires et caritatives, de tous horizons et de toutes sensibilités, se sont rassemblées dans un collectif pour apporter, avec leurs salariés et leurs bénévoles, aide et réconfort à nos concitoyens qui souffrent de solitude.

Sensible à cette mobilisation, le Premier ministre François Fillon a souhaité attribuer le label de Grande Cause nationale pour 2011 à ce collectif d’associations « Pas de solitude dans une France fraternelle », constitué autour de la Société de Saint-Vincent-de-Paul. Ce label permettra aux organismes à but non lucratif, souhaitant organiser des campagnes faisant appel à la générosité publique, d’obtenir des diffusions gratuites sur les radios et les télévisions publiques. En soutenant par leurs dons le collectif « Pas de solitude dans une France fraternelle », nos concitoyens pourront encourager les actions engagées contre cette souffrance du quotidien, qui prospère trop souvent dans le silence et l’indifférence.

Pour en savoir plus :
http://www.assemblee-nationale.fr/

Voir en ligne : http://www.secteurpublic.fr
Les articles signalés ici procèdent du choix de la Rédaction. Nous vous recommandons de vous rendre sur les sites d'origine pour y consulter d'autres articles sur des thèmes approchants ou complémentaires et pour contracter des abonnements directs aux lettres éditées par nos sources.