Global et Local

Accueil des gens du voyage : l’habitat adapté fait défaut

Le rapport annuel de la Cour des comptes paru le 8 février contient un chapitre sur l’accueil des gens du voyage. Il était temps, car la dernière étude remontait à 2012. Si, en cinq ans, des progrès ont été constatés, il reste encore plusieurs chantiers à améliorer : les structures d’habitat adapté pour résorber l’occupation permanente d’aires temporaires, la scolarisation des enfants et l’accueil des « grands rassemblements » d’été.

Un premier constat positif : le nombre de places créées dans les aires d’accueil a continué à progresser ; près de 27 000 places en 2015, soit 25 % de plus qu’en 2010. Mais des disparités importantes demeurent : Ile-de-France, Paca et Nord-Pas-de-Calais sont à la traîne par rapport aux objectifs fixés.

En dehors de ces trois régions, seuls 17 % des départements ont rempli leurs obligations définies par la loi du 5 juillet 2000 relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage, dite « loi Besson ».

Les articles signalés ici procèdent du choix de la Rédaction. Nous vous recommandons de vous rendre sur les sites d'origine pour y consulter d'autres articles sur des thèmes approchants ou complémentaires et pour contracter des abonnements directs aux lettres éditées par nos sources.
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.